Bienvenue sur Twiiiiitttteeer les #ados

Juillet 2012 : il faudra se souvenir de cette période historique dans les annales des réseaux sociaux. En ce mois estival, période propice à la saison des amours, on assiste au début de la fin d’un couple qui a assuré les gros titres de la presse – les ados et Facebook -, tandis qu’un nouveau se forme attirant sur lui les projecteurs : les ados et Twitter. D’abord réticents au micro blogging, qui n’est, de prime abord, pas aussi intuitif que Facebook, les ados fuicidaires découvrent avec bonheur les attraits de Twitter : interaction avec leurs idoles (Justin Bieber et les One Direction), mass following (équivalent des centaines d’amis sur Facebook, mais de manière simplifiée grâce à la mise en place de méthodes dignes de CM plus ou moins chevronnés du type : « RT et je te followe »), et surtout, un réseau très mobile (ce que n’est pas du tout le cas de Facebook, qui pour le moment a raté ses applis smartphone), et éloigné de la famille. Sur Twitter, on vient avec sa « team », on la créé ou on la rejoint, mais on reste entre soi. La preuve ? Les ados ont commencé à débarquer sur le réseau l’an passé, sans que personne (c’est-à-dire principalement les journalistes, qui forment le gros des troupes tweeteuses en France) ne les remarque. Il n’y a aucune interaction entre les différentes sphères présentes, où chacun construit son réseau à sa guise, selon ses centres d’intérêt, et non pas selon ses relations (ou pas uniquement). Les teams ados ont leurs codes, leurs écrits, leurs rituels, leurs événements (souvent liés aux événements de leurs chanteurs préférés), qui les différencient totalement du reste des utilisateurs, et les rendent imperméables aux autres twittos. Il sera intéressant d’observer comment ces différentes communautés vont cohabiter sur Twitter, et comment les pratiques des uns influenceront les pratiques des autres.

Une réflexion sur “ Bienvenue sur Twiiiiitttteeer les #ados ”

  1. Bah, c’était prévisible, vu les communautés de « Djeuns » tout droit venues des US. Il suffit de jeter un coup d’oeil aux TT (les sujets en vogue à un moment M)(oui j’explique au cas où des gens qui ne twittent pas lisent). On se doute bien que ce ne sont pas les journalistes qui souhaitent collectivement (et en masse) un bon anniversaire à Justin Bieber :) :)

    Comme sur Facebook, les sphères ne se mélangent pas trop. Sur twitter, on zappe en plus plus facilement que sur Facebook (défaire une amitié, meme virtuelle, est plus lourde de sens). Quand certains sont dans la course aux followers, d’autres se serviront peut être de Twitter de manière intelligente?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s